Tout n'est qu'une histoire de vectorisation 🖥

 

Partagez l'article !

 

Lors de la réalisation de votre projet on vous demande souvent des tas de caractéristiques à avoir: logo vectorisé, couleurs CMJN ou Pantone, polices vectorisées ... Mais comment remplir tous ces critères lorsqu’on n’est pas graphiste?

 

Qu’est-ce qu’un logo vectorisé?

Un logo peut exister sous deux types de format: le FORMAT MATRICIEL (jpeg, png, psd...) et le FORMAT VECTORIEL (ai, eps, pdf). Un logo vectorisé peut être agrandi à l’infini sans jamais perdre de qualité. A l’inverse, plus une image sera matricielle, plus elle sera pixélisée et floue à son agrandissement. Ainsi, un logo vectorisé est toujours en haute définition et permet une belle impression.

 

Qu’elle différence entre CMJN et RVB?

La réponse est simple : une pour le papier, une pour l’écran. La couleur sur papier est réalisée avec la superposition de 4 encres : le cyan, le magenta, le jaune et le noir. C’est ce que l’on appelle la quadrichromie. La couleur sur écran quant à elle, est réalisée grâce à 3 lumières : une rouge, une verte et une bleue.

 

Que se passe t-il si votre logo n’est pas vectorisé ?

Un logo peut être composé d’une ligne de texte et d’un élément visuel. Si vous créez une zone de texte et que vous ne la vectorisez pas, c’est-à-dire que vous ne figez pas sa forme vous risquez d’obtenir un résultat complètement différent de celui que vous attendiez. Si la police n’est pas vectorisée, l’ordinateur utilise une police par défaut.

Pourquoi pas de logo sur word ou power point ?

Ces logiciels ne sont pas faits pour faire des logos et ne permettent pas de les vectoriser non plus. Il faut que votre logo soit fait sous illustrator.

Et le pantone?

Le nuancier pantone est universel et utilisé de tous. Les pantones finissant par C sont définis comme la base de référencement de la couleur pour l’objet pub’. Si vous voulez un rendu fidèle à votre couleur il vous en faut un!